Un projet immobilier demande incontestablement une grande mise de fonds. Pour ne pas avoir à remettre le projet pour demain, de nombreux ménages font appel à un crédit immobilier. Mais, face à des banques de plus en plus regardantes, voici quelques astuces qui permettent d’obtenir un prêt immobilier à un taux abordable.

Une stabilité professionnelle

Crédit immobilier
Les banques sont réticentes à octroyer un crédit immobilier à un client qui présente une certaine instabilité au niveau professionnel. Durant l’analyse du dossier de demande de prêt, la banque expertise sur l’ancienneté et la durée du contrat de travail du demandeur pour ceux qui sont affilés à de grandes structures. Pour les libéraux, il est de rigueur de fournir un bilan de trois ou quatre ans selon l’activité déclarée.

Un certain quota d’apport

apport
En matière de prêt immobilier, les banques prennent en compte la participation financière de l’emprunteur sur la valeur totale du bien immobilier. Cet apport doit au moins couvrir les différents frais notamment de dossier. Dans la pratique, les banques appliquent des frais différents, ce qui fait que l’apport peut varier de 10 à 20% du montant à emprunter selon l’établissement.

Une stabilité personnelle

divorce
Lorsqu’il est question de demander un crédit immobilier, les banques sont plutôt exigeantes. Donc, le demandeur doit se montrer sous son meilleur jour du côté personnel. Vis-à-vis des établissements financiers, les personnes en instance de divorce ne sont pas susceptibles d’obtenir un crédit immobilier. En effet, une fois le divorce prononcé, la situation financière du demandé peut changer en fonction du jugement. Ces types de demandeur ne sont donc pas crédibles auprès des banques.

Un ratio d’endettement réduit

demande de crédit immobilier
Avant de demander un crédit immobilier, il est impératif de solder les crédits à la consommation ainsi que tout autre prêt personnel. Le principe des banques est simple : le revenu du demandeur doit être trois fois supérieures à ses mensualités. Alors, si vous avez d’autres prêts en cours, alors, votre pouvoir de remboursement se trouve donc réduit. Dans la pratique, au-delà d’un taux d’endettement de 40%, une demande de prêt immobilier n’est pas recevable.

Faire construire sa maison : conseils
Previous post

Faire construire sa maison : conseils

Next post

Courtier en assurance : comment réussir dans votre métier ?

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *